Bilan des démarches de RUI et création d’un outil de suivi-évaluation

Client
Ville de Laval
Lieu
Laval
Année
2021
Crédits
01 - 04 Arpent
Collaboration
Maxime Boucher, Ph. D - Sociologue et chercheur en sociologie urbaine

Depuis 2008, la Ville de Laval s’est engagée dans le développement de trois démarches de revitalisation urbaine intégrée (RUI) sur son territoire, initialement soutenues par la Conférence régionale des élus de Laval et maintenant coordonnées par la Division du développement social. Ces démarches ont permis la mise en place de processus participatifs réunissant une diversité de parties prenantes, afin de poser collectivement et de manière concertée des actions de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale. En 2017, l’adoption de la Politique régionale de développement social (PRDS) par l’administration municipale est venue renforcer la volonté de favoriser la concertation intersectorielle et multiréseau pour répondre de manière intégrée aux besoins des personnes et des communautés. Plus récemment, dans la foulée des réformes de financement du programme RUI, la Ville a souhaité se munir d’un cadre d’intervention qui structure et oriente les actions municipales dans les secteurs défavorisés de la ville, dans une perspective de développement concerté et transversal. C’est dans ce contexte que la Ville de Laval a mandaté l’Arpent et Maxime Boucher pour faire le bilan de ses trois démarches de RUI actives et se doter d’un outil de suivi-évaluation pour les futurs projets RUI. 

 

La première partie du mandat consistait à faire le bilan des démarches de RUI de Chomedey, Pont-Viau et Place Saint-Martin/Domaine Renaud, en mobilisant un large réseau d’acteurs issus des milieux municipal et du développement communautaire. L’objectif du bilan était de faire émerger les facteurs de réussite, les défis et les potentiels des structures de concertation, ainsi que les apprentissages réalisés par les divers acteurs au fil des années. Pour être en mesure de produire un bilan réaliste, l’équipe a procédé à une analyse documentaire extensive, a participé à trois marches exploratoires dans les secteurs visés en compagnie des coordinations et des organismes fiduciaires, puis a réalisé près d’une dizaine d’entrevues semi-dirigées auprès d’acteurs clés. À la lumière des constats dégagés dans le cadre du bilan, la deuxième partie du mandat consistait à créer un outil de suivi-évaluation capable de guider les équipes porteuses de projets RUI dès l’amorce d’une démarche jusqu’à la reddition de compte. 

 

L’outil élaboré par l’Arpent et Maxime Boucher reconnaît que les retombées tangibles des projets RUI au sein des communautés sont le reflet des mécanismes d’inclusion et d’hospitalité mis en œuvre à l’intérieur même des structures de concertation. Ainsi, l’outil se concentre sur les rouages internes des concertations en encourageant la réflexivité chez les parties prenantes. Par ailleurs, l’outil est davantage axé sur la reconnaissance et la captation des retombées intangibles des projets RUI, plutôt que sur les critères purement quantitatifs typiquement associés à la lutte à la pauvreté. Finalement, l’ensemble du mandat a été réalisé selon un processus collaboratif et incrémental qui a inclus de nombreuses parties prenantes à chaque étape de la démarche.

Marche exploratoire – Chantier des nouvelles Habitations Val-Martin, RUI Chomedey
Marche exploratoire – Jardin Bousquet, RUI Pont-Viau
Tournée des organismes partenaires, RUI Pont-Viau